A+ A A-

Autres activités

Autres activités

Projets

Au cours des dernières années l'Association d'études canadiennes en Europe centrale a mis en œuvre une politique de conception de projets à portée régionale, ayant pour objectif de faire participer les canadianistes de tous les pays membres. Jusqu'à présent, deux projets ont été lancés.

Projet Diaspora

Ce projet, commencé en 2007, a duré trois ans. Il a eu pour objectif de dresser la carte de la diaspora de l'Europe centrale au Canada, en procédant selon deux approches différentes mais complémentaires :

1. par l'intermédiaire des interviews dans lesquelles les immigrés de l'Europe centrale racontent leur expérience personnelle ;
2. par une forme plus médiatisée, donc à travers des textes littéraires.

Dans les deux cas, les immigrés de tous les pays représentés dans l'AECEC ont été inclus.
Le résultat final du projet est une publication de deux volumes intitulés Migrating Memories : Central Europe in Canada (Les souvenirs migrants : l'Europe centrale au Canada), qui sont parus en décembre 2010. Le premier volume est une anthologie littéraire qui contient les textes (en anglais et en français) écrits et publiés au Canada par les immigrés venant de l'Europe centrale. Certains d'entre eux ont été écrits dans la langue maternelle de l'auteur et traduits spécialement pour cette publication. Le deuxième volume comporte des histoires orales.

L'idée centrale qui relie les deux volumes est la considération de la diversité, tant dans les rapports entre le Canada et les pays d'origine des immigrés (représentation de la patrie à travers un prisme de l'expérience canadienne) qu'à l'intérieur du Canada (l'expérience de l'identité multiculturelle prise dans la nouvelle patrie ; la vision du Canada du point de vue des nouveaux citoyens).

Le projet a impliqué plus de vingt universitaires de huit pays membres de l'AECEC. Il a été dirigé par Vesna Lopicic de l'Université de Nis.

Projet de Recherche de Traduction - "Traduire le Canada"

Alors que le Projet Diaspora a étudié l'expérience des immigrés de l'Europe centrale au Canada, le Projet de Traduction s'est intéressé à l'impact du Canada en Europe centrale. Intitulé "Translating Canada" (Traduire le Canada), il comportait trois axes principaux :

● la création d'une base de données en ligne (nom d'identification et le mot de passe: guest) couvrant les traductions vers les langues nationales de la région de l'Europe centrale des œuvres littéraires, de critique littéraire et des ouvrages scientifiques se focalisant sur les domaines des sciences humaines et sociales et dont les auteurs sont des Canadiens ou des non-Canadiens qui traitent du Canada ou dont l'action se passe au Canada ;

● l'organisation d'un colloque basé sur les résultats de la recherche, qui a eu lieu à Budapest, en Hongrie, le 21-22 octobre 2011 ;

● la publication d'un recueil d'essais, Le Canada en huit langues, qui analyse les caractéristiques des ouvrages traduits dans les différents pays, ainsi que l'impact des traductions sur la région dans son ensemble.

Le projet, lancé en juin 2010, s'est terminé en octobre 2012 avec la publication de l'ouvrage Le Canada en huit langues. La coordinatrice du projet a été Katalin Kurtosi (Université de Szeged), ancienne rédactrice en chef de la Revue d'Etudes Canadiennes en Europe Centrale (Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Projet de Reception de Traduction - "Le Canada à la carte"

Ce projet portait sur la réception des textes canadiens et de leurs auteurs dans les pays d'Europe centrale dans la période postcommuniste de 1990 à 2017. Le mot « réception » a été interprétée dans le sens le plus large, à savoir, non seulement quels livres, poèmes ou nouvelles ont été traduits, mais aussi comment les critiques (universitaires ou non) les ont reçus dans des publications imprimées et en ligne ; les réactions diverses des lecteurs moyens sur des sites de discussion littéraire et sur des blogues ; la couverture médiatique des auteurs canadiens participant à des festivals littéraires et à des lancements de livre dans la région, et les entrevues accordées lors de ces occasions à la presse, la radio et la télévision ; les productions de théâtre des textes dramatiques traduits ; le degré auquel certains auteurs, grâce à la traduction extensive de leurs œuvres, sont devenus des membres reconnus du paysage culturel des différents pays de la région. Bref, nous nous sommes intéressés à la « présence » des auteurs canadiens et de leurs œuvres au sein du grand public dans nos pays membres au début du 21e siècle.

Le projet a été lancé avec une réunion de lancement tenue en octobre 2016 à Budapest, organisée par les chefs d'équipe, Katalin Kurtosi (Université de Szeged) et Don Sparling (Université Masaryk, Brno). Il a été complété par la publication en septembre 2019 de Canada Consumed, un recueil de dix-huit essais comprenant à la fois des enquêtes sur chaque pays membre du AECEC ainsi que des explorations des auteurs individuels et des phénomènes locaux spécifiques.